Pourquoi Popnfix?

Fortement intéressée par la consommation responsable, j’ai souhaité développer un projet alliant 14 années d’expertise dans les milieux économiques et ces 18 dernier mois dans le domaine de l’environnement et du développement durable.

Le projet Popnfix découle d’une prise de conscience de notre environnement, de notre façon de consommer puis d’une forte envie d’entreprendre et de jouer un rôle dans notre économie.

Avant d’entamer la réalisation de ce projet, j’ai constaté 3 faits dans mon quotidien et dans mon entourage :

  • Lors d’un nouvel achat, nous décidons d’acheter l’objet, nous le consommons, puis très souvent, nous le jetons lorsqu’il est hors d’usage ou lorsque nous n’en avons plus l’utilité. Nous aurions peut-être envie de le réparer pour le garder encore… mais il est alors souvent difficile de trouver quelqu’un qui a cette compétence. Et puis parfois, l’objet est ainsi fabriqué qu’il est impossible de trouver les pièces de rechange et de le réparer (obsolescence programmée). Et si un simple geste suffisait pour lui redonner vie?! Il est alors, pour bon nombre d’entre nous, difficile de trouver quelqu’un pour nous donner un coup de main. Des échoppes existent, mais trop peu, des entreprises existent, mais la réparation est parfois ardue et le mandat de réparation n’intéresse souvent pas car il est peu rentable, les « repair cafés » existent, mais ne sont pas assez réguliers.
  • En cherchant bien, j’ai découvert que de nombreuses personnes avaient des compétences et savaient bricoler, parfois réparer de petites choses. Ces compétences sont malheureusement souvent peu connues des autres et souvent sous-exploitées. J’ai découvert qu’il existait en fait un vivier de personnes capables de bricoler et de réparer. Ce qui est difficile, c’est de les trouver!
  • Et puis qu’en est-il des objets qui nous entourent et dont nous nous séparons si facilement car pas ou peu utilisés, passés de mode, etc.? Ces objets finissent très, trop souvent à la déchèterie, parfois même à la poubelle alors que de nombreuses personnes seraient ravies de pouvoir les réutiliser et ainsi leur donner une deuxième vie. En donnant ou en revendant à petit prix, nous limitons le gaspillage et les déchets.

Le projet a germé lorsque j’ai essayé d’imaginer regrouper ces 3 constats et ainsi trouver une solution afin de dépasser ce qui nous retient de réparer et ce qui nous pousse à jeter. J’ai alors créé la plateforme http://www.popnfix.ch en étendant le concept au petit bricolage, au jardinage et à l’aide à la personne. Ces activités, je souhaitent les mettre en avant, les rendre accessibles à tout un chacun afin de faciliter le quotidien et rendre ses lettres de noblesse à l’économie de la réparation!

Christelle Giraud

Publicités